Dieu existe, ils l'ont rencontré !

En rentrant chez elles à Boulogne (92), Marlène et Danièle sont agressées par une bande de loubards. Elles ne se laissent pas faire…

Alors qu'elles rentraient chez elles en scooter à Boulogne (92), après une réunion de prière, Danielle et Marlène sont agressées en pleine nuit par une dizaine de jeunes gens. Elles ne se laissent pas faire ….

Marc : Danielle et Marlène, bonjour, avant de nous raconter votre extraordinaire aventure, pourriez vous vous présenter

Danielle :  Je m'appelle Danielle , je suis esthéticienne , j'habite Boulogne (92) et je fréquente la communauté du Point du jour ( Boulogne), qui est une église évangélique baptiste.
Marlène :  Je suis brésilienne et j'habite en France depuis 15 ans. Je suis chrétienne et je fréquente l'église évangélique depuis peu. J'étais avant cela très anti-chrétienne et je pratiquais la magie noire et toutes ces choses occultes et diaboliques, mais par la grâce de Dieu j'en ai été délivrée. Je me suis réconciliée avec Dieu avec beaucoup de larmes et une grande repentance. Ma vie a complètement changé.

Marc : Pouvez-vous nous raconter l'aventure qui vous est arrivée il y a quelques jours

Danielle : Nous étions allées à une réunion de prière pour les Etats Unis, à l'oratoire du Louvre à Paris, puis nous avons terminé la soirée par une autre réunion de prière à la communauté du point du jour à Boulogne. Pendant cette veillée de prière, notre pasteur nous a demandé de partager la puissance de Dieu entre nous.
Nous sommes sorties à 4h du matin et nous avons repris le scooter. Arrivées à la porte du garage de Marlène, dans un quartier chic de Boulogne, près du bois, il n'y avait évidemment personne dans les rues. Soudain, nous avons été environnées d'une dizaine de jeunes de 20 à 25 ans. Leur chef, un grand gaillard, avec un air très méchant nous cria : dégagez ! Cet homme arrache les clefs du scooter . Marlène commence aussitôt à prier en portugais, en proclamant la puissance du sang de Jésus. Je continue avec elle en priant en langue (voir les dons spirituels dans la Bible, 1 Corinthien 14) .
Les jeunes nous bousculent et nous font tomber avec le scooter .

Marlène était déjà descendue, mais moi, je n'ai pas été blessée. Nous avons continuer à prier , alors nous avons vu le chef s'enfuir en criant aux autres de nous lâcher. Avec mon thermos à la main , avec Marlène, nous les avons pourchassés.Du haut de mes 1,60 m et forte de mes 45 kilos, avec mon thermos de café et surtout ce parler en langue qui sortait fort, très fort, nos agresseurs étaient en déroute. Ils disaient : lâchez nous, lâchez nous ! C'est comme s' ils étaient battus et frappés par une main invisible. Deux de ces jeunes sont ensuite revenus vers nous, ils nous ont aidé à relever le scooter et nous ont demandé pardon. Marlène a proclamé: on ne peut pas toucher les servantes de l'Eternel !
On a alors pointé nos doigts vers le ciel , et l'un des jeunes a dit: Ah oui ! C'est spirituel .

Marc : Est ce que tu as eu peur Marlène ?

Marlène : On a été très surprise et je tremblais. Si ça avait été avant , à l'époque où je n'étais pas chrétienne, je lui aurais dit: va te faire foutre, ou quelque chose comme ça et je me serais battue, et je ne sais pas ce qu'il aurait pu arriver, mais là Dieu m'a inspiré une prière en invoquant le sang de Jésus.
Alors là , certainement, des anges puissants sont venu à notre secours et les agresseurs ont été mis en fuite.

Classé dans : Actualité

Mots clés : priere, insecurite, boulogne, scooter, agresseurs, bresilienne